Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

L’UMONS affiche à nouveau de très bons résultats pour l’édition 2015 du classement U-Multirank

En mai 2014, l’Université de Mons (UMONS) se distinguait honorablement lors du premier classement U-Multirank, initié par l’Union européenne. Cet outil de comparaison mondial des performances des universités se veut beaucoup plus nuancé que les « traditionnels » rankings uniscores qui ne tiennent notamment pas compte de la taille des institutions. Au contraire, U-Multirank classe sur base d’une diversité de critères (recherche, enseignement, apprentissage, dimension internationale, transfert de connaissances et engagement régional) les établissements par « rang » de « A » à « E », soit une échelle allant de « très bon » à « faible ».

Pour cette 2e édition de U-Multirank, dont les résultats ont été officiellement dévoilés ce 30 mars 2015, l’UMONS affiche à nouveau de très bons scores. Elle figure ainsi parmi les 12% des 1.200 institutions d’enseignement supérieur évaluées à présenter un panel de performances classées « très bonnes », avec un score de plus de 10 « A ».

L’UMONS est ainsi classée « très bonne » ou « bonne » pour 19 des 29 critères applicables au système d’enseignement supérieur belge retenu par U-Multirank. Elle a obtenu 15 scores « A » et est dans la moyenne ou au-dessus de la moyenne pour près de 80% des critères (23 sur 29). Mieux encore : si l’on ne tient compte que des critères qui prennent explicitement en compte la taille de l’institution (via le personnel académique ou l’effectif « étudiants » par exemple), l’UMONS est 3 fois sur 4 classée « très bonne » (soit pour 6 des 8 critères).

" Ce résultat global positif est le fruit d’un travail interne d’amélioration constant de la qualité, se félicite le Recteur Calogero Conti, qui souligne l’effet positif d’U-Multirank. Avec cet outil, on peut espérer que la comparaison de différents aspects des institutions universitaires européennes soit facilitée sur base de critères définis de manière objective. U-Multirank apporte enfin la nuance que ne permettent pas les rankings traditionnels. Ceux-ci pêchent par de nombreux biais et sont davantage des outils marketing internationaux qu’un comparatif réellement utile". 

Axé sur l'utilisateur, U-Multirank évalue sur de nombreux aspects: recherche, enseignement, apprentissage, dimension internationale, transfert de connaissances et engagement régional. C'est un classement indépendant, financé les premières années par l’Union européenne. Ce nouvel outil de comparaison des performances offre des informations sur plus de 1.200 établissements d’enseignement supérieur, 1.800 facultés et 7.500 programmes d’étude, répartis dans 83 pays.

A l’opposé de cette philosophie, les rankings traditionnels ne reconnaissent que trop peu de qualités aux universités de taille moyenne car la plupart des indicateurs qu’ils prennent en compte dans le score unique sont des indicateurs en valeur absolue et principalement centré sur la recherche en sciences exactes. Ce type de rankings favorise donc la visibilité des institutions de grande taille. Ainsi, la productivité scientifique n’est pas rapportée au nombre de chercheurs. Bien plus que la qualité, c’est en général le prestige qui y est évalué.

De plus, les universités où les secteurs « sciences humaines » sont développés ne sont pas très performantes dans ces rankings car l’activité en sciences humaines est globalement ignorée (pas de publication dans les revues Nature et Science ni de médaille Fields par exemple). Par ailleurs, les universités exercent aussi des missions d’enseignement et de service à la société quasiment passées sous silence dans les scores uniques.

Les points forts de l’UMONS dans U-Multirank 2015

  • Les résultats globaux de l’UMONS dans cette 2e édition sont « très bons » pour 80% des critères qui tiennent compte de la taille de l’institution.
  • Les résultats concernant l’enseignement et l’apprentissage en Masters montrent d’une part que nos étudiants ont un taux élevé de diplomation (près de 90%), et que 90% des diplômés obtiennent leur diplôme endéans les 2 ans, ce qui constitue une belle performance.
  • Les principaux indicateurs liés à la recherche montrent (via l’obtention de 5 « A ») que l’université est efficace dans ce domaine.
  • Le transfert de connaissance vers le privé, avec 5 « A », montre des relations fortes et efficaces avec les partenaires en dehors de l’université.  Dans le même temps, le transfert de connaissance dans le cadre de la formation continuée, axe important de l’université, pâtit du choix de mesure d’U-Multirank (revenus), l’UMONS ayant pour volonté de maintenir une offre de formation la plus accessible possible dans le contexte socio-économique difficile de la province.
  • Les résultats fournis pour l’orientation internationale montrent la performance de l’UMONS lorsqu’il s’agit de l’ouverture de la recherche et de la mobilité étudiante à l’international.
  • Dans le même temps, le ranking montre que l’université maintient des liens productifs avec sa région.

 

Les points perfectibles 

  • Les revenus de la formation continue sont relativement faibles. Mais ils sont le résultat d’une politique de démocratisation de l’enseignement.
  • Les cursus de Masters en langue étrangère sont encore peu nombreux. Des mesures se mettent en place pour améliorer cette situation.

 

Plus d’infos sur U-Multirank http://ec.europa.eu/education/tools/u-multirank_fr.htm

www.umultirank.org