Passer au contenu principal
Retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière

Écophysiologie des scléractiniaires hermatypiques

Nous étudions diverses espèces de scléractiniaires ("coraux") hermatypiques, et plus particulièrement, des Pocilloporidae (Stylophora pistillata, Pocillopora damicornis et Seriatopora hystrix) et des Acroporidae (Acropora muricata, A. digitifera, A. tumida, A. millepora, ...) en mésocosmes artificiels.

Nous nous intéressons, en particulier, à la croissance des colonies et à la formation de leur squelette calcaire en fonction des paramètres environnementaux. Nous étudions, bien sûr, comment cette croissance varie en fonction des changements climatiques globaux (augmentation de la température, acidification des océans) et de l'eutrophisation du milieu. Mais nous les étudions aussi dans un cadre plus large afin de mieux comprendre leur fonctionnement.

Les scléractiniaires hermatypiques sont des organismes essentiels en tant que bâtisseurs de récif corallien, un des écosystèmes les plus productifs de notre planète. Ils prennent part à une symbiose complexe : un dinoflagellé symbiotique (Symbiodinium sp) présent dans leur gastroderme oral leur fournit une part importante de leur nourriture par photosynthèse, et décuple leur faculté à produire un squelette calcaire. D’autre part, des recherches récentes soulèvent l’importance des microorganismes présents au sein du mucus produit par le scléractiniaire, et en font d’autres symbiontes tout aussi importants pour lui. C’est au bilan des interactions complexes et à la réponse des différents symbiontes aux modifications de l’environnement que s’intéresse notre laboratoire. L’écophysiologie de cet holobionte, c'est-à-dire, de l’association des différents symbiontes, est étudiée dans un dispositif expérimental spécialement conçu à cet effet, un type particulier de chemostat.

Nos publications scientifiques relatives à ce thème de recherche sont référencées dans la base de données institutionnelle DI-Fusion ULB-UMONS.

THÈSES ET MÉMOIRES

Travaux de thèse de doctorat, mémoires et stages prémémoires réalisés dans notre laboratoire en relation avec l'étude des coraux:

  • Moulin, L., (en cours). Impact de l'acidification sur la bioérosion des coraux hermatypiques par les oursins: étude en mésocosmes. Thèse de Doctorat à l'ULB, promoteur : Ph. Dubois, co-promoteur à l'UMONS : Ph. Grosjean.
  • Leblud, J., (en cours). Plasticité écophysiologique des holobiontes coralliens en relation avec les grands changements climatiques: étude en chemostats. Thèse de Doctorat à l'UMONS, promoteur : Ph. Grosjean.
  • Anzalone, L., (en cours). Effet de l'acidification des océans sur la régulation acide-base du liquide coelomique chez l'oursin tropical Echinometra mathaei. Mémoire de Master à l'UMONS, promoteur : Ph. Grosjean.
  • Decruyenaere, L., (en cours). Mécanismes de refixation de colonies d'Acropora formosa. Mémoire de Master à l'UMONS, promoteurs : Ph. Grosjean & P. Flammang.
  • Vastrade, M., (en cours). Modifications post-blanchissement du corail hermatypique Seriatopora hystrix en relation avec l'augmentation de la pCO2: aspects écophysiologiques et cellulaires. Mémoire de Master à l'UMONS, promoteur : Ph. Grosjean, co-promoteur à l'ULG : J.-C. Plumier.
  • Dudome, V., 2011. Rendement photosynthétique chez les zooxanthelles en association avec un scléractiniaire Seriatopora hystrix (Dana, 1846). Mémoire de Master à l'UMONS, promoteur : Ph. Grosjean, 72pp.
  • Maloux, H., 2011. Assimilation des nutriments par le scléractiniaire Seriatopora hystrix. Mémoire de Master à l'UMONS, promoteur : Ph. Grosjean, 89pp.
  • Roosa, S., 2009. Communautés bactériennes épibiontiques du scléractiniaire Seriatopora hystrix : impact des nutriments. Mémoire de Master à l'UMH, promoteur : Ph. Grosjean, co-promoteur : D. Gillan, 133pp.
  • Derock J., Roosa, S. & Vanderplanck, M., 2008. Etude de coraux hermatypiques. Rapport prémémoire à l'UMH, promoteur : Ph. Grosjean, 71pp.
  • Dendoncker, F., 2007. Nanocultures de coraux hermatypiques. Mémoire de Licence à l'UMH, promoteur : Ph. Grosjean, 83pp.
  • Fiankan, D., 2007. Croissance de coraux hermatypiques en microcosme. Mémoire de Licence à l'ULB, promoteurs : M. Jangoux & Ph. Grosjean, 72pp.
  • Galvez Lopez, D., 2006. Hermatypic corals: Their biology, living environment and the techniques for their study in artificial micro/mesocosms. Mémoire de Master à l'UMH, promoteur : Ph. Grosjean, 43pp.

 

ÉVÉNEMENTS

Après un premier rassemblement de scientifiques belges travaillant sur des thématiques coralliennes, organisée à l'ULG en 2009, le "Second Belgian Coral Meeting" a été organisé à l'UMONS en février 2011. Le programme du meeting est accessible ici.

D'où proviennent nos coraux? Toutes les boutures que nous utilisons dans nos expériences proviennent de notre propre production, au sein de nos mésocosmes artificiels. Les colonies mères ont été importées sous certificat CITES, et ensuite bouturées pour en faire des colonies clônes parfaitement adaptées aux conditions artificielles de nos mésocosmes. Leur croissance est impressionnante: jusqu'à 1,5%/j d'augmentation de poids de squelette pour Seriatopora hystrix.

NOS INSTALLATIONS


Mésocosmes artificiels :
des récifs coralliens artificiels en miniature.


Chemostats brevetés :
dispositif expérimental permettant simultanément de contrôler les paramètres environnementaux et de mesurer le fonctionnement de l'holobionte corallien.