Passer au contenu principal
Retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 

 

Bernard Harmegnies

Publications selon le dépôt Institutionnel de l'UMONS.

Parcours

Psycho-pédagogue de formation initiale, B. Harmegnies a débuté sa carrière scientifique en tant que chercheur (1979), puis assistant (1981) à la Faculté des Sciences Psycho-Pédagogiques de l’Université de Mons-Hainaut. C'est sous la direction d'un physicien (A. Landercy) qu’il y a préparé sa thèse de doctorat au sein du Laboratoire de phonétique. Il  a été nommé premier assistant en 1988, puis chef de travaux (1992), chargé de cours (1992), professeur (1997) et finalement professeur ordinaire (1998).
Sa charge d'enseignement comporte deux volets: d'une part, la formation à la recherche expérimentale et aux approches quantitatives en sciences humaines (statistiques, métrologie), d'autre part les sciences du langage. Il a prêté son concours aux enseignements de plusieurs hautes écoles (Conservatoire de Mons, Condorcet, Léonard de Vinci) et universités (ULB, ULg, Université de Lisbonne, Université Autonome de Barcelone).
 Le laboratoire de phonétique qu'il dirige, composé d'une équipe fortement multidisciplinaire, se centre principalement, dans une approche résolument transdisciplinaire, sur l'étude du traitement cognitif du langage chez l'humain, étudié par le biais de dispositifs expérimentaux et observationnels centrés sur le traitement et l'analyse du signal de parole. B. Harmegnies exerce diverses responsabilités scientifiques internationales et nationales. Il est l'un des quatre membres du comité scientifique de l'école doctorale près le FNRS pour le domaine "psychologie et sciences de l'éducation" et a assuré la présidence de la commission 22 du FNRS (psychologie et sciences de l’éducation). Il est à l’origine de la fondation de l’Institut de Recherche en Sciences et Technologies du langage, dont la présidence lui a été confiée dès sa création (2012).
 A l'UMH, il a exercé de nombreuses responsabilités gestionnaires, dont la direction de l'Institut des sciences du langage, la vice-présidence du CISH, le secrétariat académique de l'Université et, pendant six ans, le décanat de la FPSE; dans ce cadre, il a assuré durant les 3 dernières années de son mandat la présidence de la Conférence des doyens des facultés de psychologie et de sciences de l'éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est, depuis 2009, le Premier Vice-Recteur de l’Université de Mons.