Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Prix PolytechWeb

Tous les ans, nos étudiants sont invités à soumettre à un jury la vidéo d'un de leurs projets, dans le cadre du concours PolytechWeb.

2007-2008

Les lauréats pour l'année 2007-2008 sont Marie Baudart et François Rocca, alors étudiants en BAC2, pour leur projet "Fluxair".

FluXair, ou comment rendre les séances de kinésithérapie plus attractives ?
Les personnes atteintes de mucoviscidose pratiquent régulièrement de la kinésithérapie respiratoire afin d’évacuer le mucus présent dans leurs bronches et pouvant créer des infections. Pour les enfants, ces séances de kinésithérapie sont souvent monotones. En effet, leur but est de souffler dans un petit appareil, nommé Flutter, contenant une bille qu’il faut faire vibrer à une fréquence déterminée dépendant de la région des bronches que l’on souhaite traiter.

En 2006, suite à la demande de la maman d’un enfant mucoviscidosique, un logiciel, Flower, a été réalisé afin de rompre la monotonie des séances de kinésithérapie. Grâce à Flower, le patient peut faire avancer une voiture de course sur un circuit automobile en fonction de la fréquence à laquelle il souffle dans le Flutter. La fréquence correspond aux nombres de chocs entre la bille et la paroi du Flutter. Plus d’informations sur ce logiciel sont disponibles sur http://flower-for-all.org/ .

Les développeurs de Flower ont ensuite lancé un appel à toute personne ayant l’envie d’améliorer Flower. Le projet FluXair a alors été imaginé à la FPMs, et proposé à des étudiants de deuxième bachelier: Marie Baudart et François Rocca . FluXair se base sur le même principe que Flower. Un micro est fixé sur la paroi du Flutter et enregistre le son causé par la bille heurtant cette paroi. Ce son est ensuite analysé et la fréquence de la bille est calculée. En fonction de cette fréquence, FluXair provoque un déplacement vertical de la souris, son déplacement horizontal, ou encore l’appui d’une touche du clavier. Ces fonctions permettent à l’utilisateur d’utiliser une large palette de jeux préexistants.

Pour plus d’informations, voir la page web du projet: http://www.tcts.fpms.ac.be/~fluxair/