Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière

Ingénieur civil électricien

           

Imaginer, concevoir et mettre en œuvre des systèmes innovants, dans des domaines en mutation permanente

La formation d’ingénieur civil électricien permet de maîtriser un savoir polyvalent:

  1. Courants forts : machines électriques, électronique de puissance, réseaux électriques intelligents, énergies nouvelles, véhicules électriques
  2. Courants faibles : télécommunications, traitement du signal, électronique, automatique, réseaux informatiques, systèmes embarqués, bio-ingénierie

L’ingénieur électricien peut s’adapter à des domaines qui évoluent très rapidement (multimédia, télécoms, biotechnologies ou énergies nouvelles) dans un souci constant d’innovation et de réactivité. Les projets en équipe forgent des compétences indispensables : leadership, gestion du temps et des conflits. Le travail de fin d’études permet à l’ingénieur électricien d’aller au fond d’un projet long et complexe et de dépasser ses limites.

Les finalités

Energie Electrique (en relation avec l’Institut de recherche Energie). Spécialisation en énergies nouvelles, libéralisation du marché de l’électricité, transport, etc. Cette finalité propose la réalisation d’une étude industrielle qui vise à fournir des résultats directement exploitables par les entreprises associées.

Multimédia et Télécommunications (en relation avec les Instituts de recherche Infortech et Numediart et le centre de recherches Multitel : www.multitel.be). Spécialisation en multimédia (traitement et compression de la parole, de l’image et de la vidéo) et télécom (réseaux, communications filaires, wireless, fibres optiques). Cours en anglais, examen anglais ou français.

Ingénierie des Biosystèmes (en relation avec les Instituts de recherche Infortech et Numediart et le centre de recherches Multitel : www.multitel.be). Spécialisation en multimédia (traitement et compression de la parole, de l’image et de la vidéo) et télécom (réseaux, communications filaires, wireless, fibres optiques). Cours en anglais, examen anglais ou français. Cours en anglais, examens anglais ou français.

Profil d'enseignements du Master Ingénieur civil électricien

Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Energie Electrique, les diplômés seront capables de :

  • Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur énergétique essentiel dans nos sociétés modernes en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux)
  • Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Energie Electrique
  • Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables
  • Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux
  • Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné
  • Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome
  • Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur

Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Multimédia et Télécommunications, les diplômés seront capables de :

  • Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur d’information en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux
  • Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Multimédia et Télécommunications
  • Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables
  • Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux
  • Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné
  • Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome
  • Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur


Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Ingénierie des Biosystèmes, les diplômés seront capables de : 

  • Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur de mesure et de commande essentiel dans nos sociétés modernes en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux
  • Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Signaux et Systèmes
    • Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables.
  • Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux
  • Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné
  • Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome
  • Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur

 

Les débouchés

L’ingénieur civil électricien est investi de missions très variées qui lui offrent un large éventail de carrières. L’analyse des emplois occupés par les ingénieurs civils électriciens diplômés de la Faculté Polytechnique montre une très grande diversité de fonctions et débouchés : bureaux d’études, laboratoires de recherche, constructions électriques et électroniques, secteur des télécommunications, téléphonie, télédistribution, satellites, fibres optiques, mobilophonie, multimédia, réseaux, secteur de la production d’énergie, secteur des transports, organismes de contrôle, sociétés de consultance, secteur tertiaire (banques, assurances), secteur public (ministères, organismes parastataux), enseignement...

De la centrale électrique géante aux liaisons transocéaniques photoniques, en passant par le microprocesseur, l’ingénieur civil électricien est appelé à étudier tous les aspects de l’exploitation de l’électricité :

  • Conception et établissement des réseaux électriques de puissance, de télécommunications par satellites, de liaisons intercontinentales par câbles à fibres optiques;
  • Interfaces homme-machine comme par exemple la reconnaissance de la parole;
  • Modélisation et automatisation des processus industriels;
  • Conception et réalisation des circuits en microélectronique;
  • Développement des énergies nouvelles;
  • Développement du champ d’application toujours plus grand des microprocesseurs;
  • Activités dans le domaine biomédical où l’ingénieur civil électricien est un véritable partenaire du médecin;
  • Informatisation des entreprises et réseaux télématiques (INTERNET, INTRANET et réseaux à hauts débits).

 

===> vers le programme d'études

Et après...

La formation de l’Ingénieur civil électricien lui permet une poursuite d’études selon diverses perspectives, tant dans l’objectif d’une spécialisation ou d’un complément de formation, que dans celui de réaliser une activité de recherche :

  • Dans le cadre d’un autre master Ingénieur Civil ou d’un master Complémentaire, au sein de l’UMONS ou de toute autre université  européenne, comme par exemple (liste non exhaustive) en Gestion Totale de la Qualité, Risques Industriels et sécurité de fonctionnement, Gestion de Transports, Master in Business Administration, etc.
  • Dans le cadre de la préparation d’une thèse de Doctorat en Sciences de l’Ingénieur (notamment en liaison avec les pôles de recherche de la Faculté et de l’UMONS).

 

Type d'enseignement

Temps complet

Directeur du programme ou responsable équivalent

Le Doyen


Nicolas d’Alessandro
Diplômé
Ingénieur civil électricien

Un pied dans la musique, un pied dans les sciences. La jeune carrière de Nicolas d’Alessandro a toujours été marquée de cette dualité. Dès son entrée à la Faculté Polytechnique de Mons en 1999, il exprime son envie de fusionner ces deux aspects. Ce souhait va se concrétiser quelques années plus tard lorsque, rencontrant Thierry Dutoit (TCTS), ils vont amorcer une convention entre Mons et Montréal. Nicolas sera ainsi le premier d’une série d’étudiants à réaliser son TFE aux côtés de Caroline Traube (LIAM, Université de Montréal). Il revient ensuite à Mons pour réaliser une thèse sous la direction de Thierry Dutoit, et y développer plusieurs instruments de musique produisant de la voix de synthèse. Il obtient son doctorat en novembre 2009 et s’envole quelques jours plus tard pour Vancouver, où il devient assistant de recherche à UBC (University of British Columbia). Il y travaille aujourd’hui dans la continuité de ses passions pour la voix et la musique contemporaine, en y dirigeant un projet sur les "avatars chantants" au côté de Sidney Fels (MAGIC) et co-dirgeant un "laptop orchestra" avec Bob Pritchard (MuSET).