Passer au contenu principal
L' Université
Comment soutenir l'UMONS ?
Infos sur...
Infos pour...
Plan du site
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière

Faculté de Médecine et Pharmacie

Une formation rigoureuse et humaniste des professionnels de la santé

La Faculté de Médecine et de Pharmacie de l'Université de Mons accueillait ses premiers étudiants en octobre 1973. C'est dire s'ils sont déjà nombreux les médecins, les pharmaciens et les diplômés spécialistes en sciences biomédicales, anciens de la "Plaine de Nimy", qui peuvent témoigner d'une formation rigoureuse et empreinte d'humanisme.

Les enseignants-chercheurs de la Faculté, qu'ils soient mathématiciens, physiciens, chimistes, biochimistes, biologistes, pharmaciens ou médecins, participent complémentairement à cette formation en assurant un enseignement de proximité et de qualité. Celui-ci est garanti par un encadrement optimal, une bonne adéquation entre le nombre d'étudiants et les espaces qui leur sont réservés, et par l'accessibilité des services de recherches intégrés aux infrastructures facultaires.

Ses équipes de recherche travaillent avec les instruments les plus modernes dans des domaines de pointe. La reconnaissance de la qualité de leur travail se traduit par de très nombreuses collaborations nationales et internationales. 

 

____________________________________________
Actualités

Des chercheurs de l'UMONS publient dans "Science" au sujet de l'intégration de la médecine chinoise dans la médecine moderne
Les articles à paraître du Service de Chimie Thérapeutique et de Pharmacognosie de la Faculté de Médecine et de Pharmacie évaluent les possibilités d'intégration de la médecine traditionnelle chinoise dans la pratique médicale moderne.
Comment soigner les maladies génétiques ?
1ère conférence du cycle Les Invités de l'UMONS avec le Prof. A. Belayew et ses thérapies pour soigner les maladies génétiques.
Un workshop dans les Alpes du Sud avec les douanes européennes
Un "Workshop Plants" consacré à la Pharmacognosie a été organisé dans les Alpes du Sud du 8 au 10 juillet par les services des Prof C. Stévigny (ULB) et P. Duez (UMONS). Il a été suivi par une cinquantaine de scientifiques issus des douanes européennes.