Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

Une première équipe universitaire de quidditch à l’UMONS

Le quidditch, discipline des sorciers issue de l’imagination de JK Rowling, compte parmi la vingtaine d’activités sportives que propose désormais UMONS-sport. Certes, les joueurs ne volent pas (encore) mais tous les éléments de la saga Harry Potter sont bien présents : du balai, qu’il faut garder entre les jambes, au vif d’or en passant par les « cognards ». « C’est un mélange de balle au chasseur, de handball et de rugby. Deux équipes mixtes de 7 joueurs s’affrontent. Pour gagner des points, il faut soit marquer dans les anneaux situés en hauteur, soit attraper le vif d’or. Le vif d’or est un joueur neutre qui porte une chaussette avec une balle de tennis dans son dos », explique Lucie Hirsoux, co-capitaine des UMONSTERS, l’équipe de quidditch de l’UMONS.

Le quidditch est né aux Etats-Unis. Il est inspiré de la saga du célèbre sorcier. « Il ne faut pas forcement être fan d’Harry Potter pour jouer. Beaucoup viennent essayer le quidditch car ils aiment la saga. Mais il arrive que certains ne connaissent pas les livres ou les films. Ces derniers viennent avant tout pour le sport. La discipline essaye de se détacher un peu du célèbre sorcier pour gagner un peu de sérieux », confirme Pauline Schena, la seconde capitaine.

Il y a 6 équipes en Belgique, dont une à l’UMONS. C’est la première équipe universitaire du pays. « Une initiation a été organisée par la Cellule Culture et Sport et la fédération belge de quidditch. Cela nous a plu et nous avons eu envie de poursuivre l’expérience. Grâce au soutien d’UMONS-sport, nous avons pu avoir le matériel nécessaire et lancer les entraînements», raconte Lucie Hirsoux. Il y a une quinzaine de joueurs réguliers parmi eux une majorité d’étudiants. « Nous espérons avoir deux équipes d’ici quelques années : une universitaire et une ouverte à tous », explique Lucie Hirsoux. « Je suis Française. J’ai des amis qui jouent sur Paris. J’ai toujours voulu en faire mais il n’y avait pas d’équipe dans ma ville. Alors quand le projet s’est lancé à Mons, je n’ai pas hésité », raconte Floriane Garcia, étudiante en 1er Master à l’EII.

Si bien sûr, l’aspect compétition est présent entre les équipes, la convivialité et l’entraide sont primordiales. « Des joueurs de Bruxelles nous aident lors des entraînements. Ils nous donnent des conseils ou des exercices. Ils ont aussi arbitré notre match contre Louvain-la-Neuve ». Les UMONSTERS ont joué leur premier match face aux Dracognards de Louvain-la-Neuve. Ces derniers l’ont emporté sur le score de 80 à 60. Mais tous n’attendent qu’une chose : recommencer!

Plus d'infos? www.umons.ac.be/cultureetsport