Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 
Facebook Twitter More...

LES MEILLEURS SPECIALISTES MONDIAUX DE PHYSIQUE ATOMIQUE REUNIS A L’UMONS

Du 5 au 9 août 2013, le groupe d’Astrophysique et de Spectroscopie de la Faculté des Sciences de l’UMONS organisait dans les locaux de l’université une conférence scientifique internationale intitulée « 11th International Colloquium on Atomic Spectra and Oscillator Strengths for Astrophysical and Laboratory Plasmas (ASOS-11) ».

Cette conférence a réuni plus d’une centaine de scientifiques du monde entier dont les activités de recherche se situent dans le domaine de la physique atomique et de ses différentes applications en astrophysique et en physique des plasmas.

Il faut en effet savoir que le développement de ces deux dernières branches est intimement lié à la connaissance précise de paramètres fondamentaux caractérisant de nombreux systèmes atomiques ainsi que le rayonnement lumineux émis ou absorbé par ces systèmes. Ainsi, en astrophysique, les observations spectroscopiques enregistrées à partir de satellites de plus en plus puissants ne peuvent être interprétées qu’à partir de données atomiques de plus en plus nombreuses et précises. Il en est de même pour certains développements technologiques de grande envergure liés à la production d’énergie dans le futur, comme le réacteur à fusion ITER par exemple, dans lequel le comportement du plasma porté à très haute température ne peut être caractérisé et modélisé que par l’intermédiaire des paramètres liés aux espèces atomiques apparaissant dans le réacteur. 

La conférence ASOS a permis de rassembler les meilleurs spécialistes mondiaux de physique atomique issus de plus de vingt nations différentes situées sur les cinq continents. L’UMONS ne peut que se féliciter d’avoir accueilli, cette année, la onzième édition de ce congrès trisannuel après des lieux scientifiques aussi prestigieux que Lund (Suède) en 1983, Toledo (Ohio, USA) en 1986, Amsterdam (Pays-Bas) en 1989, Gaithersburg (Maryland, USA) en 1992, Paris (France) en 1995, Victoria (Canada) en 1998, Belfast (Royaume Uni) en 2001, Madison (Wisconsin, USA) en 2004, Lund (Suède) en 2007, Berkeley (Californie, USA) en 2010 et avant la prochaine édition qui se tiendra à Sao Paulo (Brésil) en 2016.

L’Université de Mons bénéficiera incontestablement des retombées de cette manifestation scientifique de grande ampleur qui a permis de conforter et de renforcer la renommée internationale du groupe d’Astrophysique et de Spectroscopie de la Faculté des Sciences, déjà impliqué dans de multiples collaborations scientifiques à travers le monde depuis plusieurs dizaines d’années.