Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

Cliquez sur l'image ci-dessus pour agrandir le poster.

Deux doctorants de la Faculté des Sciences s’illustrent à la Conférence Annuelle de la Société Belge de Physique

David De Filippi et Jérôme Deprince, tous deux doctorants au sein de la Faculté des Sciences de l’UMONS, se sont illustrés lors de la conférence annuelle de la Société Belge de Physique qui s’est tenue à Mons, ce 17 mai 2017.

Le premier cité, doctorant dans le groupe de Mécanique et Gravitation (Dr. Nicolas Boulanger) du service de Physique théorique et mathématique (Prof. Yves Brihaye), a obtenu le prix du meilleur mémoire de Master. Tandis que le second, doctorant au sein du Service de Physique Atomique et Astrophysique (Prof. Pascal Quinet), a obtenu le prix du meilleur poster scientifique lors de cette même Conférence. Les deux jeunes chercheurs sont invités par la Société Belge de Physique à fournir un article de vulgarisation sur leur travail, articles qui seront publiés dans la prochaine édition de sa revue BPhy Magazine.

Le mémoire de David De Filippi porte sur l’étude de modèles théoriques qui fournissent des extensions de la théorie d’Einstein de la Gravitation, alias "Relativité Générale”. Les physiciens des Interactions Fondamentales savent que la théorie d’Einstein est incomplète. En particulier, elle est incapable d’expliquer les propriétés quantiques que la Gravitation doit posséder au sein des trous noirs. Les modèles étudiés par M. De Filippi au cours de son mémoire de master donnent un cadre théorique qui permet d’unifier l’interaction nucléaire forte, responsable de la cohésion des protons et neutrons au sein des noyaux atomiques, à la théorie relativiste de la Gravitation d’Einstein qui explique la dynamique de l’Univers à grande échelle ainsi que l’existence des trous noirs et des ondes gravitationnelles détectées très récemment.

Quant à Jérôme Deprince, son poster primé (consultable en cliquant sur sa reproduction ci-contre) porte sur l’influence de l’environnement plasma sur certaines propriétés atomiques des ions d’oxygène dans des milieux astrophysiques caractérisés par des densités élevées comme, par exemple, les disques d’accrétion autour des trous noirs.

Ce travail s’inscrit dans une collaboration internationale regroupant, outre le Service de Physique Atomique et Astrophysique de l’UMONS, des chercheurs de l’Université d’Iena (Allemagne), de la Western Michigan University, du Californian Institute of Technology et du Goddard Space Flight Center de la NASA (Etats-Unis).

Parmi les posters présentés à la conférence, le prix fut attribué à M. Jérôme Deprince selon certains critères basés à la fois sur la qualité du travail proposé et l’aptitude du candidat à présenter ses résultats.

Plus d’infos ? jerome.deprince@umons.ac.be -   david.defillipi@umons.ac.be