Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

Le Prix Louis D’Hainaut de la meilleure thèse en technologies éducatives d'une valeur de 2.500 euros  remis ce 20 mai 2014 à l'UMONS

Le 1er Prix Louis D’Hainaut a été décerné à M. Achille Kwawo du Niger pour sa thèse intitulée : « Que pensent les enseignants et les élèves du secondaire des TIC ? Une étude des représentations sociales au Niger » soutenue le 20 juin 2011 à l’Université de Montréal (Canada-Québec).

Ce Prix sera remis au lauréat ce 20 mai 2014 à l’Université de Mons (Belgique), à l'occasion du 28e congrès de l’Association internationale de pédagogie universitaire (AIPU). Il s’agit du premier lauréat de ce Prix, lancé par l’Université de Mons en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), à travers son Institut de la Francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC). Ce Prix bénéficie également du soutien de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), de la chaire UNESCO de l’Université du Québec à Montréal (Québec, Canada) et de la province du Hainaut (Belgique).

Pour cette première édition, 29 thèses ont été reçues par le jury de sélection. Au regard des évaluations, le jury a décidé à l’unanimité de décerner le 1er Prix Louis D’Hainaut à M. Achille Kwawo (Niger)  pour sa thèse intitulée : « Que pensent les enseignants et les élèves du secondaire des TIC ? Une étude des représentations sociales au Niger » soutenue le 20 juin 2011 à l’Université de Montréal (Canada-Québec). M. Kwawo enseigne actuellement à l’Université de Lomé (Togo). Il recevra une somme de 2.500 euros remis par l’Université de Mons et sa participation au congrès de l’AIPU sera prise en charge par l’AUF.

Ce prix annuel est réservé à un docteur ressortissant d’un pays du Sud dont la thèse a été soutenue il y a moins de 3 ans. Le Prix a une vocation internationale et est ouvert à tout chercheur du Sud ayant obtenu une thèse de doctorat au sein d’une institution membre du réseau de l’AUF (du Nord comme du Sud). Le sujet de cette thèse doit impérativement porter sur l’usage des technologies en éducation, indépendamment de la discipline d’appartenance, et doit constituer un apport à l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine.

Cette initiative a pour objet à la fois d’honorer la mémoire du professeur Louis D’Hainaut et de stimuler la recherche en technologies de l’éducation dans les pays du Sud. Le professeur Louis D’Hainaut a consacré sa carrière à diffuser dans le monde francophone les concepts et les méthodologies de la recherche en technologies éducatives. Il a en outre été un acteur important sur la scène internationale en matière d’appui éducatif aux pays en développement et, a participé, à ce titre, à de nombreuses initiatives en vue d’améliorer l’éducation en Afrique.