Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

Nouvelle collaboration inédite entre l’UMONS et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

Le vendredi 02/12, les étudiants en gestion de la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion ont reçu, dans le cadre de leur cours de 2e Bloc de Bachelier, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et son directeur général pour étudier la façon de gérer un orchestre. Et le vendredi 09/12 suivant, l’ORCW est revenu donner un concert gratuit pour poursuivre la discussion !

Depuis 3 ans, l’UMONS et l’ORCW collaborent régulièrement. Le 14 mars 2016, l’Institut Numediart avait ainsi mis ses compétences dans le domaine de la captation de mouvement pour scruter les gestes des musiciens. Cette fois, les deux institutions ont décidé d’aller encore un peu plus loin en organisant un cours universitaire étroitement lié à une réflexion sur l’orchestre.

Pour la première fois en Belgique,  des étudiants de Bloc 2 de Bachelier en Ingénieur de gestion, en Sciences de Gestion et en Sciences économiques de Gestion et leur professeur M. Marc Labie ont en effet eu l’opportunité de rencontrer les musiciens de l’ORCW et son directeur général, M. Laurent Fack. Ensemble, ils se sont penchés sur des problématiques typiques de l’orchestre en lien avec leur cours de management. Le cas d’étude proposé a été l’occasion d’aborder des questions pointues relatives à la gestion de groupe, à la motivation et au leadership. Comment gérer des musiciens, de surcroît des artistes renommés dans leur domaine ?

Une semaine après, ce vendredi 09/12, l’activité s’est prolongée par un concert gratuit donné par l’ORCW au bénéfice de la communauté UMONS. A la fin de cette prestation, une séance de questions-réponses a permis aux musiciens et au public de nouer le dialogue. Une jolie occasion de discuter musique avec ceux qui la créent. Et pour les étudiants de management, de reprendre la discussion entamée lors de leur cours de la semaine précédente.

Ce projet se veut pérenne et pourrait déboucher à terme sur d’autres synergies entre les enseignements de l’UMONS et la formation musicale. « De très nombreux sujets peuvent être abordés tels que : l’étude des pathologies des musiciens liées à des mouvements répétitifs pour la Faculté de Médecine et de Pharmacie ; la Faculté d’Architecture pourrait se pencher sur l’optimisation de l’acoustique des salles de concert ; la Faculté des Sciences pourrait envisager une étude du son et de sa production ; la question des droits et des statuts des artistes pourrait être examinée par l’Ecole de Droit, etc. Les connexions entre l’orchestre et l’université sont infinies ! », estime Laurent Fack, très enthousiaste.