Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

La spectrométrie de masse de l'UMONS doublement à l’honneur

Le vendredi 7 novembre, s’est déroulé dans les locaux de la compagnie pharmaceutique GSK Vaccines à Wavre le congrès annuel de la ‘Belgian Society for Mass Spectrometry - BSMS’. Au cours de cette journée, de nombreux scientifiques actifs dans le domaine de la spectrométrie de masse ont eu l’occasion de découvrir les travaux les plus récents de sommités internationales. Parmi les orateurs les plus prestigieux, la présence des Prof STEVEN CARR (MIT), ALBERT HECK (Université d’Utrecht) et YURY TSIBIN (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) a représenté un évènement scientifique majeur.

Au cours de cette journée, quatre contributions par affiche présentées par des jeunes chercheurs actifs dans les diverses universités belges ont été sélectionnées par le jury constitué des trois conférenciers internationaux. C’est ainsi que les travaux de thèse de Melle MARIE DEMEYER et Mr GLENN CARROY, doctorants au sein du service de Synthèse et Spectrométrie de Masse Organiques (FS) ont retenu l’attention du jury. Outre le certificat honorifique, nos deux chercheurs bénéficieront chacun d’un montant de 500 euros pour permettre leur participation active à un des congrès majeurs de spectrométrie de masse qui se déroulera à l’étranger en 2015.

Dans le contexte de sa thèse de doctorat, Marie Demeyer (FRIA) tente d’établir la relation structure/activité biologique que jouent des molécules spécifiques, appelées saponines, chez l’étoile de mer Asterias rubens. Cette thèse est réalisée sous les directions des Prof PASCAL GERBAUX et PATRICK FLAMMANG (Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme). La thèse de doctorat de Glenn Carroy (bourse 50:50 UMONS/ULg) concerne l’étude structurale par l’association des techniques modernes de spectrométrie de masse et de chimie théorique de complexes non covalents relevant de la chimie supramoléculaire. Le volet théorique de cette thèse est dirigé par le Prof JEROME CORNIL (Chimie des Matériaux Nouveaux).