Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 

Un Docteur diplômé par la Fac des Sciences reçoit le prix Swarts de l’Académie des Sciences de Belgique pour ses recherches en matériaux

Ce prix récompense un travail de doctorat qui a été réalisé par Jérémy Odent au Service des matériaux polymères et composites (SMPC) sous la direction du Prof. Philippe Dubois et Dr. Jean-Marie Raquez.

Le travail primé s’intitule « High impact polylactide-based nanocomposite materials » et concerne le développement de nouveaux modificateurs d’impact respectueux de l’environnement pour leur utilisation dans les biopolymères.

Ces modificateurs d’impact, une fois dispersés dans la matrice polylactide (biopolymère modèle), assure un renforcement des propriétés à l’impact et ce, sans altérer la transparence et la rigidité du matériau final.

Finalement, la co-addition de modificateurs d’impact avec divers additifs nanoparticules (silice,  argile, etc) a montré une synergie de mélange, assurant ainsi un contrôle de la morphologie de mélanges pour finalement induire d’excellentes performances mécaniques (l’énergie d’impact se révélant jusqu’à 15 fois supérieure).

Le prix obtenu consiste en une somme de 1.000 euros. Créé en 1938, il est réservé aux ressortissants de l’Union européenne âgés de moins de 35 ans, et est destiné à récompenser un travail original en chimie pure ou industrielle.

« Après mon doctorat au SMPC (la thèse a été défendue le 29 septembre 2014), j’ai entamé un premier postdoc de 8 mois toujours au SMPC pour finalement rejoindre le Department of Materials Science and Engineering de la Cornell University à Ithaca, New York (USA) pour une durée de 18 mois. C’est après ce postdoc aux USA que je suis revenu au SMPC à Mons en tant qu’assistant temporaire auprès du Dr. Jean-Marie Raquez pour diverses tâches d’enseignement (principalement laboratoires et séances d’exercices) et l’encadrement d’étudiants. En parallèle, ma recherche portera sur l’élaboration de nouveaux smart materials (matériaux intelligents) par l’exploitation d’interactions ioniques réversibles ainsi que le développement de l’impression 3D par stéréolithographie », confie le lauréat.