Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 
Facebook Twitter More...

Expérience éducative pilote menée par l'UMONS en entreprise chez Mestdgah 

Le lundi 29 avril 2013, l’Université de Mons, la Ville de Charleroi et l’entreprise Mestdagh ont donné une conférence de presse à la Maison de la presse de Charleroi. Les partenaires y ont dévoilé les résultats d’une expérience-pilote d’éducation familiale menée au sein de l’enseigne de distribution.

Dans le cadre de cette expérience, l’entreprise a libéré durant leur temps de travail des membres de son personnel qui sont parents dans la vie de tous les jours d'enfants âgés entre 3 et 6 ans et fréquentant les écoles maternelles de Charleroi. Ils  ont permis à ces "travailleurs-parents" d'assister à trois séances de rencontres-éducatives de deux heures chacune.
Ces séances ont permis de travailler sur trois axes, reconnus comme essentiels pour le bon développement de l’enfant :

  • « Aimer son enfant » : les besoins affectifs, d’attachement, d’acceptation et d’investissement sont ici abordés ;

  • « Agir avec son enfant » : le parent est invité à s’interroger sur les besoins cognitifs de stimulation, d’expérimentation et de renforcement ;

  • « Parler avec son enfant » : les parents réfléchissent aux besoins sociaux de communication, de considération et de structure.

L'expérience-pilote a eu pour objectif de renforcer l’identité familiale, d’enrichir les compétences éducatives des travailleurs-parents et de lutter contre toute forme de discrimination sociale.

L’entreprise a jugé l'initiative intéressante à plusieurs titres. D’une part, elle permet de préparer la réussite scolaire et professionnelle ultérieure des enfants. D’autre part, elle favorise l’humanisation de l’activité professionnelle.

Etant donné l’ensemble de ces constats, il est apparu de la plus haute importance de rencontrer les parents sur leur site de travail afin d’enrichir leurs compétences éducatives et de leur donner des outils de stimulation du développement de leurs enfants, tels que, particulièrement, un programme de stimulation aux langages.

Cette initiative, encadrée par le service du CREAS du Prof. Pourtois, se situe dans le prolongement d’une recherche-action de co-éducation école/famille, déjà menée par l’UMONS. Cette recherche-action visant le développement optimal de l’enfant et la stimulation de son langage a impliqué 29 écoles (150 classes, 2.938 familles) dans les villes de Charleroi, Etterbeek et Péruwelz.