Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Go Search
English
Bannière
 
 





Cliquez sur les images pour les
agrandir

 

30 millions de travaux en vue à l'UMONS au bénéfice des étudiants et du personnel

A l’occasion de la « Fête des Voisins », ce vendredi 27 mai 2016, les autorités de l’UMONS ont procédé à l’inauguration officielle de la cité de la Triperie.

Cet ancien hôtel a bénéficié d’une rénovation lourde de 6,5 millions d’euros et propose désormais 104 chambres présentant tout le confort moderne (dont deux pour PMR) destinées aux étudiants à l’année, aux chercheurs et professeurs de passage.

Lors de cette inauguration, le Recteur Calogero Conti et l’Administrateur Michel Coulon ont également fait le point sur les nombreux dossiers infrastructures qui, au sein de l’UMONS, vont débuter prochainement pour un investissement total de près de 30 millions d’euros.

C’est le cas notamment du dossier de la transformation du Cloître et de la Chapelle des Visitandines (dont la restauration de la façade et du clocheton viennent commencer avant les vacances), sur la Place du Parc, en bibliothèque et espace muséal pour près de 12 millions d’euros HTVA.

Dans la Chapelle, 694 m² seront aménagés en: espace d’exposition de 416 m² (+ 56m² au sein de la crypte),  espace conférence de 89 m² et ateliers pour 30 m². Le début de ce chantier est lié à l’obtention des subsides. L’espoir est de le voir débuter au printemps 2017. La durée des travaux est estimée à 220 jours ouvrables pour la phase A (Espace d’exposition) et 270 jours ouvrables pour la phase B (Bibliothèque).

Cette 2e phase des travaux débutera en même temps que l’aménagement de la Chapelle. 3.500 m² sont concernés par ces travaux. L’affectation des espaces dans la future bibliothèque est la suivante : Compactus existants (350 m²) ; accueil (60 m²) ; cafétéria (60 m²) ; deux grandes salles de lectures (l’une de 170 m² et l’autre de 280 m²) ; coursives avec espaces de lecture (520 m²) ; salle de réunion : (90 m²) ; local de formation (35 m²) ; bureaux administratifs et locaux du personnel (160 m²) ; testhothèque (40 m²) et réserves (+/- 1.000 m²). Là encore, le début des travaux est lié à l’obtention des subsides.

Toujours sur cette même Place du Parc, c’est le n°22 qui s’apprête également à être totalement rénové et transformé en un bâtiment administratif ultra moderne qui hébergera notamment le service Inscriptions de l’UMONS (pour près de 3,5 millions d’euros HTVA) et constituera le centre névralgique de toutes les démarches administratives des étudiants.

Sur l’Avenue Maistriau et le Campus de la Plaine de Nimy, un autre chantier très spectaculaire transformera l’entrée en ville en provenance de Maisières. Il s’agit de la construction de la Maison des Théoriciens (appellation provisoire) pour un montant de près de 8 millions d’euros HTVA. Ce nouvel édifice d’une superficie de plus de 5.000 m²  accueillera, dès fin 2017-début 2018, les étudiants, des enseignants et des chercheurs de la Faculté des Sciences et de la Faculté de Traduction et d’Interprétation – Ecole d’Interprètes Internationaux mais aussi une première crèche de 36 places dédiée aux enfants du personnel de l’UMONS.

Enfin, l’UMONS n’en oublie pas d’être écoresponsable. Actuellement, des travaux sont en cours sur le site du Joncquois. Ils sont destinés à favoriser l’indépendance énergétique de l’Amphi Richard Stiévenart, le plus grand de l’UMONS avec ses 700 places, notamment grâce au recours à la géothermie. Il est également question de la pose prochaine de panneaux photovolatïques sur plusieurs bâtiments. Ce marché va bientôt être lancé. Et si toutes les installations envisagées sont réalisées, l’ambition de l’Université de Mons est de pouvoir produire approximativement 10% de sa consommation globale.

L'ensemble de ces investissements est bien nécessaire dans le contexte d’une université en croissance continue (30% d’augmentation des inscriptions  en première année depuis la création de l’UMONS en 2009). Ils visent essentiellement trois objectifs, à savoir : l’extension des espaces à vocation académique, l’augmentation de la capacité d’hébergement et la création d’infrastructures destinées à améliorer le bien-être des étudiants et du personnel.