Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Accueil Faculté ou Institut
Ignorer les liens de navigation
La Faculté
Autorités facultaires
Administration Facultaire
Calendrier Facultaire
Conseil de Faculté
Cellule facultaire de pédagogie universitaire (CFPU)
Commissions
Photos
Nous contacter
Enseignement
Admission et inscription
Programme d'études 2017-2018
(Programmes d'études précédents)
1er cycle : Bachelier
2ème cycle : Master
3ème cycle - Doctorat
Agrégation
Formation continue
Aide à la réussite
Services d'enseignement et de recherche
CUCP - Centre Universitaire de Consultations Psychologiques
Témoignages
Go Search
English
Bannière
Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education

Témoignages

 

Titziana PASTORELLI

Master en sciences psychologiques
« Réaliser des études en psychologie était avant tout pour moi l’opportunité d’exercer dans un domaine proche de l’humain et en contact direct avec la personne. La psychologie est également un domaine pluriel permettant à chacun de trouver la voie qui lui convient qu’elle soit dans la psychologie du travail, du handicap, du développement humain, de la clinique et bien d’autres encore. Aujourd’hui je suis satisfaite de la formation effectuée et de l’expérience que j’ai acquise tout au long de mes études et souhaite à d’autres d’emprunter le chemin que nous avons été nombreux à prendre avant eux.  »

Emerance VIENNE

Master en sciences de l’éducation

« Déjà titulaire d’un bachelier-AESI en français – français langue étrangère, j’ai souhaité poursuivre ma formation au sein de la Faculté des Sciences de l’Education de l’UMONS. En effet, au terme de mes trois premières années d’études, je ne me sentais pas encore prête à affronter le monde du travail. C’est pourquoi j’ai décidé d’approfondir mes connaissances dans le domaine des sciences de l’éducation afin de m’insérer, au mieux, dans mon futur contexte professionnel : le monde éducatif.
Ce choix de formation m’a beaucoup apporté, tant sur le plan personnel que professionnel. Ainsi, par exemple, ma formation universitaire m’a permis de découvrir de nombreux aspects de la pédagogique que je ne connaissais pas. Par ailleurs, elle m’a également permis de développer un esprit scientifique qui m’est aujourd’hui indispensable dans mon travail d’assistante de recherche. »

Céline Tabart,
Aline Amaury,
Lambert Delphine,
Hélène Duquesne,
Hélène Vandromme,
et Mathilde Rondeau

Master en sciences
psychologiques
« Même si nous présentons des motivations et des projets personnels différents, nous nous accordons sur la richesse de l’enseignement et l’ouverture d’esprit véhiculées au cours de notre cursus universitaire.
De par ses qualités humaines et professionnalisantes, l’UMONS et plus particulièrement, la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education, nous ont offert une formation riche et diversifiée qui nous a permis d’acquérir un bagage théorique, pratique et réflexif ainsi qu’une précieuse autonomie.
Les options « psychologie clinique », « orthopédagogie », « psychologie de la famille », « psychologie légale » et « psychologie du travail » ont répondu à nos attentes, à nos intérêts et à nos desseins professionnels.
Les périodes de doutes, d’échecs et de remises en question nous semblent être une condition à toute formation et ne doivent pas ébranler la motivation, les projets ainsi que le désir d’aider et d’être utile. L’amitié créée et l’entraide associée constituent, d’ailleurs, de réels moteurs de réussite.»

Aline TARTAGLIA
43 ans, Charleroi

2ème année de Master en sciences de l’éducation

 
                                 

 « Je suis institutrice maternelle. J’ai effectué mes études au sein d’une Haute Ecole. Je suis actuellement en deuxième année de Master en sciences de l’éducation. J’aimerais être ensuite pédagogue à l’école normale. J’ai choisi l’UMONS parce que mes parents y ont étudié et que cette institution est proche de chez moi. Les horaires et les débouchés proposés ont également pesé dans la balance. Ce qui me plaît avant tout, c’est la variété dans les cours. Il est possible d’étaler sa formation, ce qui est souhaitable vu la charge de travail. On peut rencontrer des personnes de l’Université pour discuter de ses choix, de ses hésitations. L’équipe au secrétariat encadre les étudiants pour les formalités, pour les questions au niveau des cours. Ils sont à l’écoute des difficultés de chacun. C’est une belle expérience, très enrichissante. »

 

  

 

 

Étienne QUAIRIAUX,
37 ans, Arquennes

1ère année de Master en sciences psychologiques
« J’ai entamé des études en sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles. J'ai arrêté en 2ème candidature après avoir réussi la 1ère année. Je termine ma 1ère année de Master en sciences psychologiques à l’Université de Mons. Je souhaite devenir psychologue clinicien. J’avais hésité avec une autre université, plus proche de mon domicile. Mais une amie m’a parlé de l’UMONS et de la possibilité d’y suivre des cours en horaire décalé. Travaillant à l’époque à temps plein, j’ai opté pour l’UMONS car il était possible de suivre le Bachelier en sciences psychologiques et de l’éducation, premier cycle des études donnant accès au Master, tout en continuant à travailler. L’enseignement s’appuie sur diverses modalités, par exemple les moyens de communication vont d’un cours traditionnel ex cathedra à des plateformes de cours en ligne. Une proximité peut facilement s’établir entre les étudiants et les enseignants. On trouve une dimension vraiment humaine. Les contacts sont possibles. Des interactions enrichissantes peuvent se produire aisément. On ne se sent pas écrasé par l’institution, par son volume, sa stature, ce qui ne l’empêche pas de dispenser un enseignement sérieux, scientifique, approfondi. Je conseillerai évidemment aux candidats de venir sur place suivre des cours préparatoires mais aussi de prendre la température des différents sites et aussi de se servir des moyens multimédias pour recueillir des témoignages d’étudiants et d’anciens étudiants. C’est important de ne pas hésiter à demander, à rechercher par soi-même des informations sur les portails électroniques de l’université. Ces éléments permettent à l’étudiant de ne pas se sentir perdu, désorienté… En tant qu’ancien étudiant des cours à horaire décalé sur le site de Charleroi, je souligne l’opportunité, la chance que donne l’Université de Mons à ceux qui veulent prendre un virage important dans leur parcours de vie. »