Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Répartition des crédits

Bachelier en Médecine

Description générale

Les 3 années de Bachelier sont divisées en 6 quadrimestres. Le premier quadrimestre est consacré à la formation dans les différents domaines des sciences fondamentales, apportant un savoir indispensable pour de nombreux cours de Bachelier et de Master. Durant les quadrimestres 2, 3 et 4, les cours permettent d’acquérir les connaissances médicales de base concernant l’homme en bonne santé. L’étudiant se familiarisera ensuite (quadrimestre 5) avec les notions générales concernant les dysfonctionnements, depuis la molécule jusqu’au corps entier, ainsi qu’avec leurs conséquences pour l’individu. Finalement, le dernier quadrimestre de Bachelier ouvrira la porte de l’apprentissage des maladies et de leurs traitements.

Structure

Quadrimestre 1 : depuis la réduction de la durée des études de Médecine à 6 ans, l’ensemble de l’apprentissage des sciences de base est concentré durant le premier quadrimestre (à l’exception des statistiques descriptives). La biologie, la physique et la chimie sont les trois matières qui forment le socle de compétences nécessaires pour la suite des études. Les notions de mathématiques utiles à la compréhension des phénomènes étudiés dans ces matières complètent le programme du premier quadrimestre.

Quadrimestre 2, 3 et 4 : l’essentiel de cette période est consacré à la connaissance de “l’homme normal”, en passant de la molécule (biochimie, immunologie, génétique), aux tissus (histologie) à l’individu (physiologie, neurophysiologie), et de la structure (anatomie, embryologie) au fonctionnement (psychologie).

Le quadrimestre 5 est dédié à l’introduction aux états pathologiques, dans leurs différents aspects : moléculaire (biologie moléculaire du cancer, biochimie pathologique), tissulaire (anatomie pathologique), fonctionnel (physiopathologie, neurophysiopathologie) et clinique (sémiologie). Anciennement enseignées en “Doctorat“, les maladies et leurs traitements sont maintenant abordés en Master. C’est en particulier vrai pour les affections cardio-circulatoires et respiratoires (médicale et chirurgicale).

Tout au long des quadrimestres 2 à 6, on trouve également des enseignements qui visent directement à une compétence professionnelle et humaine de qualité. Dès la première année de Bachelier, l’étudiant bénéficiera ainsi d’un cours d’intégration des matières appliquée à des problèmes biomédicaux. Cela lui permettra de mieux appréhender la nécessaire transdisciplinarité qu’il devra apporter à l’acquisition de ses connaissances et à leur utilisation ultérieure. Par la suite, l’étudiant sera habitué à utiliser son sens critique et scientifique acquis au cours des enseignements théoriques de base dans des applications médicales (apprentissage au raisonnement médical, épidémiologie clinique). Les aspects relationnels sont très importants dans leur futur métier et ne sont pas oubliés. Ils sont développés dans un cadre théorique dans le cours de psychologie, mais l’apprentissage dans ce domaine est renforcé par des travaux de groupe et des exposés répartis sur les 3 années. Un stage d’introduction à la pratique médicale hospitalière leur permet également de percevoir les différentes facettes de la relation patient-soignant.

Acquis pédagogiques

A l’issue de ce programme de cours, les étudiants seront capables :

  • de conduire un raisonnement avec la rigueur nécessaire en appliquant les connaissances de base (1ère Bachelier) dans les cours de 2e et 3e Bachelier ;
  • de mettre en oeuvre des compétences transversales, à savoir : établir des liens entre les différents cours (anatomie, physiologie, biochimie et histologie), intégrer les connaissances de “l’homme normal” pour comprendre les situations pathologiques (physiopathologie), travailler en équipe ainsi que d’être capable de communiquer (oralement et par écrit).

 

Les étudiants maîtriseront parfaitement les connaissances relatives à “l’homme normal” et aux principes qui régissent le dysfonctionnement des organes. Les étudiants aborderont les mécanismes impliqués dans certaines pathologies.

Et après ...

Avec le diplôme de Bachelier en Médecine, l’étudiant peut poursuivre sa formation médicale en Master dans l’université de son choix.