Passer au contenu principal
Accueil
UNIVERSITE
FACULTES et ECOLES
ENSEIGNEMENT
RECHERCHE
INTERNATIONAL
L'UMONS à CHARLEROI
LA CULTURE
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

La lutte contre le plagiat à l'UMONS

L'université de Mons lutte activement contre le plagiat dans le cadre de ses enseignements. Bien au-delà de l'attention apportée aux principaux travaux de fin d'études (mémoires, thèses, rapports de stages, etc.), une solution logicielle de détection du plagiat a été mise en place afin de systématiser les contrôles. Tous travaux d'étudiants remis sur la plateforme d'enseignement de l'UMONS est ainsi soumis par défaut à cette détection (via l'activité Devoir). Les enseignants disposent alors de rapports précis permettant d'identifier les sources éventuelles de plagiat sur Internet ou entre travaux d'étudiants.

 

Le manuel d'utilisation de cet outil est disponible en ligne pour les enseignants.

 

Plus largement, le personnel scientifique et académique de l'UMONS dispose aussi de cet outil dans le cadre de ses travaux de recherche. Un accès direct au service de détection peut être demandé auprès du SAP (Rudy.Potdevin@umons.ac.be - 065/373232).

 

Un groupe anti-plagiat a également pour mission de réaliser le suivi des différentes mesures mises en place pour sensibiliser les acteurs du monde académique et pour lutter contre le phénomène du plagiat :

 

  • Site web de sensibilisation à destination des étudiants et des enseignants
  • Rappels annuels par mail aux étudiants des mesures en place
  • Formations annuelles aux enseignants et ponctuelles aux étudiants
  • Outil de détection

 

 

Règles des jurys et règles d'évaluation

Pour rappel, voici ce que spécifie le règlement des jurys en matière de plagiat :

Décision CA69/XIV du Conseil d'administration du 6 juin 2016

Chapitre V : PLAGIAT
Article 46. - La formation universitaire se doit de promouvoir l'honnêteté intellectuelle. A l'instar de la tricherie et des autres pratiques de fraude, le plagiat est considéré comme une infraction au présent règlement. On entend par plagiat l'acte de présenter pour siens les paragraphes, phrases ou illustrations ; les idées, découvertes ou conclusions ; les algorithmes ou programmes ; ... d'autrui sans en identifier correctement et explicitement la ou les source(s). Lorsqu'à l'occasion de l'évaluation d'un travail personnel (projet, mémoire, travail de fin d'études, ...) un étudiant est convaincu d'une telle infraction, il se voit notifier par le jury (du travail en cause) le refus de son travail. Sur le champ, le jury fait aussi rapport au Doyen. Outre cette première mesure et après avoir entendu l'étudiant, le Doyen peut proposer au Recteur de prononcer les sanctions prévues à l'article 34, en fonction des circonstances et d'éventuelles récidives. Si l'infraction est découverte après l'évaluation, le Recteur peut, d'autorité, imposer les sanctions prévues ou saisir de l'affaire le jury de l'épreuve.

Article 34. - Toute suspicion de fraude est immédiatement communiquée par écrit au Doyen. Celui-ci convoque l(es)'étudiant(s) concerné(s), afin qu'il(s) puisse(nt), s'il(s) le désire(nt), présenter ses (leurs) moyens de défense. Si la fraude lui paraît avérée, le Doyen informe le président du jury. Le jury décide, le jour de la délibération (le jour de la réunion du jury si la fraude est constatée pendant la session de janvier), pour chaque étudiant concerné, soit de ne pas tenir compte de la suspicion de fraude, soit d'en tenir compte. S'il en tient compte, le jury attribue une note de 0/20 à l'épreuve concernée ou à l'ensemble des épreuves subies et peut proposer au Recteur (au Conseil d'administration s'il s'agit d'une exclusion) une des peines académiques énumérées à l'article 60 de la loi du 28 avril 1953, à savoir :

  • l'admonition ;
  • la suspension du droit de fréquenter les cours, laboratoires et séminaires, en tout ou en partie, pour une durée ne pouvant excéder un mois ;
  • la suspension du droit de fréquenter l'université ou le centre universitaire ou l'un de ses cours, laboratoires et séminaires, pour une durée de plus d'un mois. Elle ne peut excéder une année académique ;
  • l'exclusion.


La décision du jury, motivée, est reprise au procès-verbal et communiquée à l'étudiant.

 

Le plagiat, le droit d’auteur et la propriété intellectuelle pour l'enseignant-chercheur

Supports de présentation de l'atelier "Le plagiat, le droit d’auteur et la propriété intellectuelle pour l'enseignant-chercheur" organisé à l'UMONS les 31/01/2014 et 26/05/2015.

 Le plagiat : Approche éthique, juridique et par l'usage
 Le plagiat : Le point de vue de l'enseignant
 La propriété intellectuelle au service de la recherche
 La prévention du plagiat chez nos étudiants

 

 

Le Service d'Appui Pédagogique reste à votre disposition si vous avez des questions ou besoin de conseils en cas de détection de plagiat : SAP-Enseignants@umons.ac.be