Passer au contenu principal
retour vers Infos sur... La Recherche
Go Search
English
Bannière
 
 

Expertises et thématiques de recherche de l'Institut

Les approches centrées système considèrent le langage comme objet en soi, susceptible d’être étudié sous divers angles correspondant aux diverses strates du système langagier (sons, signes graphiques, groupes de sons, groupes de signes graphiques, unités lexicales, entités syntaxiques, phrases, discours, etc.) ; elles peuvent relever de dynamiques tant synchroniques que diachroniques. Sont ici conviés les apports disciplinaires de la philologie, de la grammaire, des spécialisations de celleci (phonétique, phonologie, lexicologie, sémantique, morphologie, etc.) ainsi que de sciences connexes telles la sémiologie, l’anthropologie, la sociologie, etc.

Les approches centrées faculté se centrent sur les mécanismes de traitement du langage développés par l’individu ; elles procèdent d’angles d’attaque fonctionnels diversifiés (aspects liés au contrôle cognitif, à la perception, à l’émission, etc.) et peuvent prendre en considération divers types de phénomènes (productions sonores ou graphiques, signaux biophysiques, comportements macroscopiques, etc.).

Les actes langagiers considérés ressortissent à toute modalité identifiable (production, réception, interaction, médiation), tant à l’écrit qu’à l’oral. Ils peuvent se développer dans divers contextes de communication (laboratoire, famille, institution de soins, lieu de travail, milieu carcéral, école, etc.) et sous divers types de contrainte (charge cognitive, pression temporelle, conditions adverses de communication, stress, variations de l’état thymique, etc.) susceptibles d’influer sur leur réalisation. Ils peuvent être le fait de locuteurs placés ou non en situation d’handicap (pathologies innées, acquises, fonctionnelles et/ou développementales) et concerner des locuteurs mono- ou multilingues recourant à leur première, deuxième, troisième… langue dans un environnement multilingue ou non, ayant ou non fait l’objet de procédures spécifiques d’aménagement linguistique. La perspective peut être aussi bien statique (le langage considéré à l’état stable) que dynamique (acquisition, développement, rééducation, attrition, etc.).